Mouvement de grève dans les équipements sportifs parisiens

Le mouvement social des agents de la Direction de la jeunesse et des sports entraîne, depuis le 23 février dernier, la fermeture chaque dimanche de nombreux équipements sportifs. Ces agents revendiquent la revalorisation de leur prime de travail dominical. Ils dénoncent par la même une disparité de traitement entre les différentes directions de la Ville.

En effet, les agents de la DJS recevraient une prime de 44 € pour 10h de travail le dimanche, tandis que les agents des Parcs et jardins percevraient sur l’année une prime de 900 € environ pour 10 dimanches travaillés et 43 € par dimanche travaillé à partir du 11ème.

Ce mouvement occasionne une gêne pour les usagers individuels ou membres d’associations et pour un certain nombre de cas, des compétitions (ou rencontres) ont dû être annulées.

Une délégation des organisations syndicales a été reçue le 23 mai dernier par le directeur des ressources humaines et la direction de la jeunesse et des sports.

Les élus de l’Union de la droite et du centre ont demandé au Maire du 11ème arrondissement :

  • de communiquer un bilan précis de l’ensemble des fermetures des équipements sportifs constatées depuis le début du mouvement social dans le 11ème arrondissement ;
  • de demander au Maire de Paris de résoudre au plus vite ce conflit, pour que les usagers puissent de nouveau pratiquer leur sport le dimanche ;
  • d’instaurer, dans l’attente, un service minimum qui garantirait une ouverture a minima des équipements sportifs le dimanche.Mouvement de grève dans les équipements sportifs parisiens