Maintien et entretien des hommages aux victimes des attentats du 7 janvier rue Nicolas Appert

Les hommages spontanés restent nombreux rue Nicolas Appert et Boulevard Richard Lenoir au niveau du n° 62, qu’il s’agisse de dépôt de fleurs, de pancartes ou d’autres signes marquant le souvenir respectueux des habitants pour cette triste journée du 7 janvier.

Ces hommages ont été rendus aux limites du périmètre de sécurité initial, sur des grilles d’immeubles de logements et sur des façades de commerce, et que ce périmètre ayant été réduit, ces hommages se trouvent maintenant éloignés du lieu des attentats.

Ces dépôts ne font pas l’objet d’un entretien assez régulier pour en préserver toute la dignité, et cette désorganisation commence à peser sur les habitants et commerçants du lieu.

La reprise d’une vie normale dans ce quartier est aussi une forme de résistance à l’acte de barbarie qui s’y est déroulé le 7 janvier, comme l’ont rappelé les habitants lors de la soirée d’hommages du 13 janvier.

Une réflexion est en cours au conseil de quartier et à la mairie – un vœu ayant été voté de façon unanime au conseil du 29 janvier – pour que le 11ème arrondissement perpétue la mémoire des victimes, et dans cette attente il convient d’organiser les hommages spontanés.

L’unité républicaine dont les partis du 11ème arrondissement ont fait preuve doit être préservée, et les questions posées ici ont uniquement un but de signalement.

Monsieur Jacques Lefort, rapporteur, et les élus du groupe d’Union de la Droite et du Centre, ont posé au Maire du 11ème les questions suivantes :

– Est-il envisageable d’assurer le déplacement du lieu d’hommage à un endroit plus adapté : plus proche du lieu des attentats, plus éloigné des habitations et des commerces ?

– Est-il envisageable d’assurer un entretien plus régulier de ces lieux par les services de la ville (fleurs fanées, graffitis, rassemblement des objets épars…) ?