Mise en valeur dans le 11ème arrondissement du défi culturel et industriel posé par la COP 21

Compte tenu de la gravité de la dégradation climatique accentuée par les activités humaines, ce sommet est  important pour l’avenir de la planète. Cet événement représentera une opportunité exceptionnelle pour notre arrondissement, d’une part à cause de la prise de conscience environnementale qu’il doit susciter, d’autre part du fait de la présence à Paris d’un public international qui aura à cœur de découvrir nos quartiers.

Cette COP 21 doit être considérée comme un défi culturel, car c’est bien du changement dans les comportements individuels – des petits pas de chacun – que naîtra la dynamique d’ensemble indispensable à la maîtrise du dérèglement climatique.

Cette COP 21 doit aussi être l’occasion de comprendre l’enjeu industriel du développement durable parce que la transition d’une économie basée sur des énergies fossiles vers les énergies renouvelables passe nécessairement par des solutions techniques déployées à grande échelle.

Il est important pour les élus de la droite et du centre de suggérer des propositions innovantes et concrètes pour le XIe arrondissement, et il parait important que ce sujet soit traité de façon transpartisane étant donné les enjeux.

Sur proposition de Jacques Lefort, les élus du groupe d’Union de la droite et du centre ont demandé :

  • que pour répondre au défi culturel :
    • la création artistique dans le XIe soit incitée à traiter du sujet de l’environnement, par exemple en orientant dans ce sens le « pass’ culture » du XIe, qui permet d’avoir accès à des lieux culturels à des tarifs privilégiés (théâtres, expositions, …),
    • des débats libres et féconds soient suscités qui permettent de regrouper autour du sujet de l’environnement les communautés, religions et générations du XIe. Ces débats pourraient bénéficier de l’intervention de négociateurs internationaux de la COP21, et être organisés en liaison avec les ONG afin de mieux mobiliser la population pour faire pression sur les différents gouvernements.
  • que pour répondre au défi industriel :
    • des visites inédites de sites de transformation d’énergie soient organisées pour les habitants, comme celles du réseau de chaleur urbain qui traverse le XIe rue Saint Maur et avenue Ledru-Rollin, ou celle de sites de récupération d’énergie sur eaux usées du type de celui de l’école Watignies dans le XIIe,
    • Et pourquoi pas qu’une émulation soit organisée entre des lieux de travail du XIe, à commencer par la mairie, pour favoriser les comportements vertueux d’un point de vue énergétique. La mairie pourrait s’inspirer du succès du concours « CUBE 2020 », qui est à l’entreprise ce que le « défi familles à énergie positive » (en cours dans le XIe) est au logement.