Les commerçants et les riverains du 11e se réunissent et s’expriment sur le projet de pistes cyclables du boulevard Voltaire

En dépit du manque de véritable consultation citoyenne en amont et pendant les travaux pour le tronçon République-Voltaire des pistes cyclables, et malgré le refus de la Mairie de prendre en compte d’autres opinions que celles de sa majorité, nous ne baissons pas les bras. Le collectif « Agir pour l’est parisien contre l’obstruction du boulevard Voltaire » a organisé une réunion publique afin d’animer un vrai débat et de faire émerger des propositions concrètes pour les travaux en cours, ainsi que pour la suite du projet. Nous avons transmis vos recommandations à la Mairie lors du conseil d’arrondissement.

 

Conseil du 11ème arrondissement de Paris

Séance du lundi 27 novembre 2017

Vœu relatif à la prise en compte des propositions issues de la réunion de concertation citoyenne organisée par  le collectif « agir contre l’obstruction du boulevard Voltaire », concernant la suite des travaux des pistes cyclables

 

Le Conseil du 11ème arrondissement,

Considérant le « vœu relatif à une réalisation concertée des pistes cyclables du boulevard Voltaire sur les tronçons restant en tenant compte de l’inquiétude très forte des habitants et commerçants » déposé par les élus Les Républicains au conseil du mercredi 8 novembre 2017, qui n’ont toutefois pas pu aller au bout de leur exposé, le débat ayant été interrompu par le maire,

Considérant l’intérêt suscité par la réunion publique de concertation du mardi 7 novembre organisée par le collectif « agir pour l’est parisien contre l’obstruction du boulevard Voltaire », collectif composé de commerçants, conseillers de quartiers, riverains et élus d’opposition à la mairie du XIe,

Considérant que lors cette réunion les échanges calmes et constructifs entre partisans et opposants au projet ont permis de faire émerger un certain nombre de recommandations pour la suite des travaux, et qu’il était prévu de transmettre ces recommandations au maire au conseil du 8 novembre,

Considérant que le succès de ce débat est la preuve qu’il ne faut pas avoir peur de la concertation dans le 11ème dès lors qu’on la conçoit comme une véritable discussion et non comme une information descendante, assénée à la dernière minute quand le projet ne peut plus évoluer,

Considérant que la controverse sur l’opportunité de ces pistes cyclables a déjà eu lieu au conseil d’arrondissement à l’occasion de trois vœux défendus par les élus Les Républicains depuis mai 2016, et que l’opposition prend acte de la volonté du maire de ne modifier en rien son projet,

Sur proposition de Jacques Lefort, rapporteur, et des élus Les Républicains, émet le vœu :

Que la mairie tienne compte des propositions suivantes émises par les usagers du boulevard Voltaire lors de la concertation citoyenne du 7 novembre :

En ce qui concerne les travaux en cours :

  1. insister pour qu’ils respectent la pause de midi en évitant les travaux sonores ou poussiéreux à ce moment où les brasseries sont en plein « coup de feu »,
  2. installer un point de contact avec la mairie pour avoir en temps réel des informations pratiques sur le déroulé du chantier, et ainsi fluidifier la communication aux moments sensibles,

En ce qui concerne les plans de la suite du projet :

  1. éviter les stations de bus situées au débouché d’un carrefour, ce qui conduit les véhicules qui attendent derrière le bus à obstruer la voie, comme cela se produit quotidiennement à l’angle avec la rue Jean-Pierre Timbaud, dans la zone rénovée,
  2. éviter de même les stations de bus situées face à face ce qui inévitablement conduira à bloquer totalement le boulevard en cas d’arrêt simultané, comme nous l’avons déjà mentionné,
  3. ne pas exclure de placer des feux sur la piste cyclable elle-même aux carrefours les plus fréquentés ou situés à proximité des établissements pour personnes âgées, handicapées, crèches, bien indiquer au niveau des arrêts de bus la nécessité de faire très attention à la traversée de la piste cyclable pour gagner l’abris-bus,
  4. privilégier les vues dégagées aux carrefours, par exemple en implantant de préférences des garages à deux roues aux stationnements proches des feux, plutôt que des places de livraison qui peuvent être occupées par des camions de grande taille,
  5. prévoir des zones de doublement aux carrefours, la piste actuelle étant jugée trop étroite, notamment si elle est occupée par des vélos cargo familiaux,
  6. veiller à maintenir suffisamment de places de livraisons, essentielles pour les commerces qui font la vitalité du quartier.
  7. mener des réunions publiques au fur et à mesure de l’avancement des travaux pour recueillir l’avis des riverains, habitants et commerçants, sur les plans envisagés avant qu’ils ne soient définitivement entérinés,

En ce qui concerne le projet une fois réalisé :

  1. veiller à ce que les deux roues motorisées n’utilisent pas les pistes cyclables, envisager des points de vidéoverbalisation au besoin,
  2. insister auprès des pouvoirs verbalisateurs pour qu’ils fassent preuve de souplesse vis-à-vis des véhicules des riverains parfois condamnés à utiliser l’un des larges trottoirs bateaux du boulevard quand aucune place n’est disponible pour décharger.

 


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s