Les pieds d’arbres végétalisés doivent être mieux entretenus.

La végétalisation de Paris est certes une opération bienvenue dans un contexte de réchauffement climatique, mais celle-ci doit se faire dans le respect de la salubrité des trottoirs et de l’esthétique. Les élus de la droite et du centre demandent au maire d’assortir les permis de végétaliser de garanties d’entretien et de respect de la propreté de l’espace public.

 

 Conseil du 11ème arrondissement de Paris

Séance du 4 novembre 2019

 Vœu visant à

un meilleur entretien des pieds d’arbres végétalisés

 

 Le Conseil du 11ème arrondissement,

Considérant la forte augmentation des pieds d’arbres mal entretenus dans le 11ème arrondissement ;

Considérant que ces pieds d’arbres ont souvent fait l’objet d’un permis de végétaliser attribué à un ou des particuliers, qui n’a pas été suivi d’un entretien assez régulier ;

Considérant que certaines de ces installations de type « ranch » sont non seulement très peu esthétiques, mais en plus sont entourées de planches de bois larges, qui les fait empiéter assez fortement sur le trottoir, gênant les passages ;

Considérant que certains de ces opérations ont fait l’objet d’un financement public, comme par exemple le conseil de quartier Nation qui a voté lors de sa plénière un budget de plus de 8000€ pour végétaliser l’avenue de Bouvines par des bacs en bois via un chantier d’insertion, et que l’on est en droit de s’attendre dès lors à un professionnalisme dans la construction et l’entretien ;

Considérant qu’une capitale comme Paris, visitée par le monde entier, ne peut se permettre d’offrir un visage aussi dégradé à ses visiteurs, et que par ailleurs ces mini jungles sont des lieux où les rats peuvent se cacher, quand elles ne ressemblent pas tout simplement à une décharge ;

Considérant que certains de ces pieds d’arbres sont aussi des réussites, souvent du fait de l’attention que leur prête le commerçant qui leur fait face, cela étant encore plus le cas en présence d’un fleuriste proche qui peut prodiguer ses conseils, comme sur la rue Faidherbe ;

Sur proposition de Jacques Lefort, rapporteur,

et des élus du groupe d’Union de la droite et du centre,

 

émet le vœu :

 

  • Que la maire prenne les mesures pour garantir un niveau d’implication et de savoir-faire minimaux chez les particuliers qui ont accepté de végétaliser puis entretenir une parcelle de voie publique, notamment autour des pieds d’arbre ;
  • Qu’afin d’avoir des garanties en ce sens, il soit privilégié de confier des permis de végétaliser à des associations de riverains, ou de commerçants, assorti de convention contraignante ;
  • Que lorsqu’un financement public est affecté, une somme soit consignée afin de pouvoir remettre en état des pieds d’arbres en cas de non entretien plus de deux semaines consécutives, cette somme étant restituée (pour acheter des semis ou des instruments…) si au bout de six mois tout s’est bien passé ;
  • Que pour les particuliers, il en soit de même : que la ville remette systématiquement en état les lieux, avec l’aide de ses propres équipes, en cas de non entretien de plus de 2 semaines consécutives, et retire le permis de végétaliser.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s