Réunifions les squares Majorelle, Lebas et Nordling pour créer un espace végétalisé en continu !

Face aux attentes divergentes exprimées par les habitants du quartier Saint-Bernard, nous considérons qu’il est essentiel de réaliser un aménagement global des squares Majorelle, Lebas et Nordling, qui préserve les hortensias tout en s’ouvrant aux familles. C’est pourquoi nous avons proposé au conseil d’arrondissement du 25 juin, la réunification rapide des trois espaces Majorelle/Lebas/Nordling dans un espace végétalisé en continu qui permettrait de contenter tous les riverains.

 

Conseil du 11ème arrondissement de Paris

Séance du mardi 25 juin 2019

Vœu relatif à un aménagement global des squares Majorelle, Lebas et Nordling, qui préserve les hortensias tout en s’ouvrant aux familles

 

Le Conseil du 11ème arrondissement,

Considérant le vote au budget participatif 2018 du projet « embellissement d’un poumon vert du quartier Saint Bernard » déposé par le Conseil de quartier Bastille-Popincourt, doté de 160 k€ ;

Considérant, suite à ce vote et à la demande des parties prenantes, la concertation en cours relative au réaménagement des trois espaces composés du Square Majorelle, de l’esplanade Renée Lebas et du Square Nordling, où s’expriment à la fois le conseil de quartier Bastille-Popincourt, favorable au maintien d’un jardin d’agrément à vocation botanique, espace de tranquillité, et l’association du quartier Saint Bernard, souhaitant une ouverture plus large de ses usages ;

Considérant que le square Majorelle, situé entre les rues Saint Bernard et de la Forge Royale, au pied de l’église Sainte Marguerite, est considéré comme un jardin de référence pour sa magnifique collection d’hydrangeas (hortensias), mais qu’il est peu fréquenté, notamment par les familles, du fait de sa configuration en hauts bosquets resserrés ;

Considérant que, jouxtant ce square, se trouvent :

  • l’esplanade Renée Lebas, très minérale malgré les bacs plantés récemment installés, notamment par l’association du quartier Saint Bernard (AQSB),
  • le square Raoul Nordling, où se serrent les familles sur une surface réduite ;

Considérant la nécessité de maintenir à Paris des lieux où la présence végétale est forte, ainsi que l’importance de réduire les surfaces bétonnées pour favoriser les îlots de fraicheur ;

Considérant le manque d’espaces dédiés aux enfants dans cette partie de l’arrondissement, les squares des Jardiniers et Redouté étant mal conçus, le square Titon très prisé et souvent surchargé, et le jardin Emile Gallé méconnu, les autres ayant des surfaces confidentielles ;

Considérant que la création d’une grande surface végétale réunissant le square Majorelle, l’esplanade Renée Lebas et le square Nordling, permettrait de rénover cette zone avec une ambition globale, et de satisfaire l’ensemble des parties prenantes de la concertation ;

Considérant que l’importance de la réussite de cette opération pour le quartier légitime un effort supplémentaire de la ville par rapport au budget participatif voté ;

Sur proposition de Jacques Lefort, rapporteur, et des élus du groupe d’Union de la droite et du centre, émet le vœu :

  • que la mairie étudie la réunification des trois espaces Majorelle/Lebas/Nordling dans un espace végétalisé en continu qui permettrait :
    • de maintenir et de mettre en valeur les collections d’hydrangeas,
    • de créer des petites pelouses ou prairies fleuries accessibles aux familles,
    • de prévoir des espaces d’initiation au jardinage pour les jeunes,
    • de rénover les équipements publics (jeux d’enfants, toilettes, bancs…),
    • de répondre aux usages et besoins exprimés lors de la concertation en cours,
    • de dégager la vue sur l’église Sainte Marguerite afin de recréer une atmosphère « place de village » qui existait à l’origine, et qui serait assez unique à Paris.
  • que ce projet soit mis en œuvre rapidement, les habitants du quartier attendant avec impatience les nouveaux équipements.

 

Le square Raoul Majorelle vue de son extrémité sud. au premier plan ; les bosquets des futurs hortensias, au loin l’église Sainte Marguerite collée au jardin Nordling réservé aux familles, entre les deux l’esplanade Renée Lebas, surtout minérale. C’est cette perspective qui pourrait être végétalisée, ouverte à davantage d’usages, le tout en recréant l’esprit village d’origine.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s