Lutte contre les agressions aux distributeurs de billets

Face à la recrudescence des agressions commises lors des retraits de billets aux distributeurs, nous demandons la mise en place d’une surveillance par les agents de la Ville de Paris….

 

Conseil du 11ème arrondissement de Paris

Séance du lundi 18 mars 2019

Vœu visant à rétablir la sécurité aux abords des distributeurs de billets

 

Le Conseil du 11ème arrondissement,

Considérant des agressions récentes subies lors de retraits de billets dans les distributeurs en façade des agences bancaires, faisant écho à des problèmes récurrents de ce type dans le 11ème arrondissement ;

Considérant que les agences bancaires situées aux abords de la place Léon Blum semblent particulièrement visées par des équipes de jeunes gens très déterminés et agissant à deux selon un scénario bien rodé, et que l’on peut supposer que ces personnes, mineures a priori, sont surveillées à distance par des adultes prêts à intervenir physiquement si la situation se retournait contre elles ;

Considérant qu’une agence bancaire du boulevard Voltaire a signalé aux élus Les Républicains enregistrer quasiment une fois par jour une contestation suite à une agression lors d’un retrait de billets ; Considérant que le commissariat de police du 11e semble débordé par le nombre de plaintes, une victime ayant même obtenu un rendez-vous trois semaines après son agression… ;

Considérant que ces agressions pourraient avoir des conséquences très graves si les victimes subissaient des blessures. Or, les cibles sont les personnes âgées ou vulnérables ;

Considérant que les jeunes agresseurs pourraient eux-mêmes pâtir d’une réaction brutale d’auto-défense d’une personne agressée ou d’un témoin excédé par l’impunité de tels actes ;

Considérant que les retraits frauduleux sont généralement effectués au plafond autorisé, soit 900 euros, et débités immédiatement sur les comptes des victimes, ce qui est particulièrement pénalisant pour les personnes les plus modestes qui peuvent se retrouver en situation financière difficile, surtout lorsque les dossiers de recours auprès de leur banque sont retardés dans l’attente de la copie du dépôt du plainte ;

Considérant que le manque de disponibilité de la police nationale pour faire face à cette délinquance de proximité, qui empoisonne la vie des parisiens et entretient un sentiment d’insécurité, démontre une nouvelle fois la nécessité d’une véritable police municipale armée ;

Considérant que la Mairie de Paris dispose depuis 2018 de plus de 3 000 agents placés sous son autorité au sein de la DPSP, et qui sont notamment charges de la tranquillité des quartiers et l’assistance aux catégories les plus fragiles ;

 

Sur proposition de Nicole Spinneweber, rapporteur, et des élus du groupe d’Union de la droite et du centre, émet le vœu :

  • que la mairie de Paris mobilise davantage ses propres agents, en complément des équipes du Préfet de Police, pour assurer la surveillance abords des établissements bancaires disposant de distributeurs automatiques aux alentours de la Place Léon Blum, et de toutes agences connaissant ce type de vols répétés, jusqu’à ce que soit constaté le règlement durable du problème.
  • que la mairie approche le commissariat du 11ème afin de rechercher une amélioration dans l’accompagnement des victimes de ce type de délit.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s